Que fait l'ITAA ?

L’IEC et l’IPCF deviennent l’ITAA

 
La fusion entre l’IEC (Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux) et l’IPCF (Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés) constitue un projet déjà ancien. En effet, au début des années 2000, un rapprochement entre nos deux institutions avaient été envisagé dans le but de renforcer le poids de la profession dans le paysage économique de notre pays.
 
Et récemment, la loi du 17 mars 2019 a consacré la fusion entre les deux instituts en créant l’Institut des Conseillers fiscaux et des Experts-comptables (ICE). Afin, de répondre au contexte international dans lequel de plus en plus de professionnels du chiffre évoluent, les titres (de base), en anglais, de “accountant” et de “tax advisor” ont été adoptés. De même, outre les dénominations en néerlandais et en français, l’Institut pourra également utiliser un nom anglais dans sa communication : “(Belgian) Institute for Tax advisors and Accountants” (ITAA).
 

Missions

 
Les tâches de l’ITAA sont très diverses.  Avant tout, l’Institut veille aux intérêts de ses membres et stagiaires.
 
Les professions d’expert-comptable et de conseiller fiscal sont réglementées par la loi. Cela signifie que toute personne souhaitant exercer la profession doit être inscrite au registre public. L’ITAA a pour mission de gérer ce registre et de superviser l’accès à la profession en organisant régulièrement des examens d’admission et des examens d’aptitude. Entre les deux examens, l’ITAA suit également la trajectoire de chaque stagiaire expert-comptable ou conseiller fiscal.
 
Les professions libérales légalement réglementées appliquent des règles déontologiques strictes qui sont importantes au vu du rôle social de nos professionnels. L’ITAA veille à ce que ces règles soient bien respectées et à ce que la formation continue soit contrôlée. Enfin, l’ITAA publie un certain nombre de normes et de recommandations en vue d’une pratique professionnelle correcte. L’application de ces derniers, ainsi que l’application des règles déontologiques, est vérifiée au moyen d’une revue qualité.
 

Point de contact de premier plan

 
L’ITAA devient le principal point de contact pour le monde entrepreneurial, les étudiants et leurs professeurs, les autres titulaires de professions libérales, les partenaires socio-économiques et tous les responsables politiques. L’ITAA représente un peu plus de 16.000 membres et stagiaires. Par ailleurs, plus de 20.000 salariés exercent la profession via des cabinets agréés. Ces derniers travaillent directement ou indirectement pour plus de 860.000 entreprises belges dont la plus grande partie sont des PME. De ce fait, l’ITAA joue un rôle non négligeable pour l’économie belge, mais également au plan européen et international.